Collection Ecrits de femmes (PUS)

Présentation

Objectifs

Alors que l’importance prise par le paradigme du genre dans les sciences sociales ne cesse de croître, l’existence d’un espace éditorial voué à accueillir les écrits des femmes du passé s’impose aujourd’hui comme une nécessité. Les recherches récentes font régulièrement apparaître des ressources demeurées à l’état manuscrit ou seulement connues en leur temps de tout petits cercles qui mériteraient d’accéder à la lumière et de trouver un public. Elles montrent aussi que les femmes, depuis le XVIe jusqu’au début du xxe siècle, ont été davantage présentes sur le marché de l’imprimé et actives dans le débat public qu’on ne l’avait cru à l’origine. C’est la postérité, le plus souvent, qui leur a été défavorable, voire qui les a délibérément boudées. Il est donc d’autant plus important de ramener à la vie ces voix, qu’elles aient été ignorées, étouffées ou oubliées.

Types d’écrits sollicités

Adossée à l’équipe de recherches ARCHE (Arts, Civilisation et Histoire de l’Europe) de l’Université de Strasbourg, cette collection est à vocation interdisciplinaire et publie des textes féminins de toutes natio- nalités et de toute nature : autobiographies, correspondances, récits de voyage, textes relevant des combats politiques et des luttes sociales, travaux à portée théorique, textes relatifs à l’expérience religieuse, et bien entendu, textes littéraires.

Structure des ouvrages

La collection « Écrits de femmes » est destinée aussi bien à un public de non spécialistes avertis qu’à la communauté savante proprement dite. Les ouvrages doivent se conformer aux règles de l’édition critique tout en recherchant un bon équilibre entre le document lui-même, l’appareil de notes, et le commentaire historique. Leur organisation est tripartite :

  • Une introduction donnant une brève biographie de l’auteure, éclairant le contexte, précisant l’histoire du texte et les principes de l’édition – ou le cas échéant, de la traduction (25 000 à 30 000 signes) ;
  • Le texte, accompagné d’une annotation adéquate, suffisamment développée sans être toutefois érudite (jusqu’à 500 000 signes) ;
  • Un commentaire historique et littéraire destiné à donner les clés d’interprétation et à éclairer la lecture du texte, ainsi qu’à préciser sa réception et sa postérité (100 000 à 150 000 signes).
  • Les manuscrits proposés pour publication seront soumis à expertise dans le cadre des procédures du Conseil de publication des Presses universitaires de Strasbourg.

Direction de la collection : Nicolas Bourguinat
Editeur : Presses universitaires de Strasbourg

(source : fabula.org d'après Nicolas Bourguinat)

Parutions

Magda Trocmé, Souvenirs d'une jeunesse hors normes, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg (collection « Écrits de femmes »), 2017 (coordination éditoriale : Nicolas Bourguinat et Frédéric Rognon)

Fortunée Briquet, Dictionnaire historique des Françaises connues par leurs écrits, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg (collection « Écrits de femmes »), 2016 (coordination éditoriale : Nicole Pellegrin)

Friederike Brun, Lettres de Rome (1808-1810), La Rome pontificale sous l'occupation napoléonienne, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg (collection « Écrits de femmes »), 2014 (coordination éditoriale : Nicolas Bourguinat et Hélène Risch).

Sophie Johanet, Voyage de noces d'une royaliste à travers l'Allemagne et l'Italie (1845), Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg (collection « Écrits de femmes »), 2014, (coordination éditoriale : Nicolas Bourguinat et Marina Polzin).