Eric Hassler

Docteur en histoire moderne, PRAG

Titres universitaires

Docteur en histoire moderne (Paris I Panthéon-Sorbonne).

Thèse sous la direction de Christine Lebeau (Université Paris-I), soutenue le 22 novembre 2010, sur le sujet : « Une cour sans empereur. Les chambellans de l’empereur dans l’espace résidentiel. Vienne 1683-1740 », mention Très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.

Agrégé d’histoire.

Fonctions particulières

Co-responsable du Master MEEF

Mandats

Représentant élu au Conseil de l’UFR des Sciences historiques (collège B)

 

 

Champs de recherche

Histoire sociale du politique (XVIIe- XVIIIe siècles).
Histoire des élites nobiliaires: structurations socioculturelles, représentations, culture politique, gestion de la parenté, circulations.
Histoire et historiographie de la cour et des phénomènes auliques.
Histoire urbaine : formes d'expressions architecturales et urbanistiques du pouvoir.
Spatialisation des phénomènes politiques et sociaux.
Histoire de la monarchie des Habsbourg et de l’espace germanique.

Publications

Ouvrage

La Cour de Vienne 1680-1740. Service de l’empereur et stratégies spatiales des élites nobiliaires, Strasbourg Presses Universitaires, 2013.

Articles

« Définir et élaborer l’étiquette : les réflexions du duc Léopold de Lorraine sur la mise en place d’un nouveau cérémonial de cour au début du xviiie siècle », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne], Articles et études, dans le cadre du projet L’étiquette à la cour, textes normatifs et usages, mis en ligne le 19 octobre 2016 [en ligne].

« Matérialiser des réseaux invisibles : comment le graphe permet de mettre en lumière une bipolarisation des réseaux aristocratiques à la cour de Vienne, 1700-1740 », Cahiers du FRAMESPA (Toulouse), publication en ligne, septembre 2015.

« Les Harrach face à la disgrâce. Les stratégies matrimoniales d’un lignage aristocratique autrichien à la fin du xviie siècle », Revue d’Histoire moderne et contemporaine 61-2 (avril-juin 2014), pp. 176-201.

« L’aristocratie, une nouvelle élite urbaine ? Le cas de la maison comtale Harrach à Vienne, 1550-1750. », dans Élites urbaines et constructions territoriales : des appartenances plurielle ? (France, Saint Empire, xvie-xviiie siècles), Vincent Meyzie et Vincent Dumont éd., Histoire Urbaine 40, août 2014, pp. 109-130.

« Frontière, identité, parenté. Le cas des chanoines ›allemands‹ du grand-chapitre de la cathédrale de Strasbourg après l’annexion française de 1681 », Francia 40 (2013), pp. 96-112.

« Une cour en concurrence : la multi-résidence aristocratique dans la monarchie des Habsbourg (1683-1740) », Revue d’Allemagne, 44/2 (2012), pp. 269-283.

« Une cour sans empereur », résumé de thèse, Bulletin de l’Institut historique français en Allemagne 3 (2011), Francfort, pp. 152-157.

« Dans l’ombre de la cour impériale : les palais aristocratiques viennois. Distribution, ameublements intérieurs et collections, 1683-1750. », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles [En ligne], Articles et études, mis en ligne le 06 septembre 2011. [en ligne] 

« Stemmata quid faciunt. Représentations et idéologies familiales des maisons aristocratiques entre cour et provinces austro-bohêmes », Revue historique 643 (2007), pp. 595-621. 

Contributions à des ouvrages collectifs 

« De la nécessité de ne pas dresser de liste : le cas des chambellans de l’empereur à la cour de Vienne, 1670-1740», Gregorio Salinero, Christine Lebeau et Miguel Angel Melón (éd.), Le temps des listes, XVe-XVIIe siècles, CCV, Casa de Velázquez, Madrid, à paraître.

« Du faubourg à la ville. Mutations sociales des espaces suburbains viennois et résidence des élites nobiliaires, 1700-1780 », Extra muros. Espaces suburbains au bas Moyen Âge et à l’époque moderne. Vorstädtische Räume in Spätmittelalter und früher Neuzeit, Martin Uhrmacher et Guy Thewes éd., Münster, Institut für vergleichende Städtegeschichte, (coll. Städteforschung), à paraître.

« Quand le paysage suggère le politique : inscriptions paysagères de l’aristocratie de la monarchie des Habsbourg d’Autriche (fin xviie -première moitié du xviiie siècle) », Paysages en dialogue : espaces et temporalités entre centres et périphéries européennes, Judith Maar et Traian Sandu (dir.), Paris, L’Harmattan, 2012, pp. 255-267.

« Construction et reconstruction d'une identité. L'exemple des courses de traîneaux de l'aristocratie austro-bohême à Vienne au début du xviiie siècle », Les Aristocraties en Europe du Moyen Âge à nos jours, Patrick Werly (éd.), Strasbourg, 2011, pp. 203-221.

« Construction, fractionnement et recomposition de l'espace impérial. Des réseaux impériaux et de la glorification du souverain Habsbourg dans les abbayes du Saint-Empire du premier xviiie siècle », Christine Lebeau (dir.), L'espace du Saint-Empire du Moyen Âge à l'époque moderne, Strasbourg, 2004, pp. 133-155.

Comptes-rendus 

Herbert Haupt, Ein Herr von Stand und Würde. Fürst Johann Adam Andreas von Liechtenstein (1657-1712), Vienne, Böhlau, 2016, pour Sehepunkte-Rezensionsjournal für die Geschichtswissenschaften (Université de Munich), à paraître.

Christian Wieland, Nach der Fehde. Studien zur Interaktion von Adel und Rechtssystem am Beginn der Neuzeit: Bayern 1500 bis 1600, Epfendorf, Bibliotheca Academica, 2014, pour la Revue d’Histoire moderne et contemporaine 63-2 (avril-juin 2016), pp. 186-188.

Claire Madl, « Tous les goûts à la fois ». Les engagements d’un aristocrate éclairé de Bohême, Genève, Droz, 2013, pour la Revue d’Histoire moderne et contemporaine 61-2 (avril-juin 2014), pp. 2011-2013.

Die Stimme der ewigen Verlierer ? Aufstände, Revolten und Revolutionen in den österreichischen Ländern (ca. 1450-1815), P. Rauscher et M. Scheutz éd., Vienne, 2013, Francia-Recensio 2013/4 ; URL: www.perspectivia.net/content/publikationen/francia/francia-recensio/2013-4/FN/rauscher_hassler

Michael Hochedlinger, Österreichische Archivgeschichte. Vom Spätmittelalter bis zum Ende des Papierzeitalters, Vienne, 2013, pour la Revue de l’Institut français d’Histoire en Allemagne (2013).

Communications

Communications dans le cadre de colloques et de journées d’étude 

« Le palais aristocratique viennois, un essai d’histoire urbaine globale? » colloque L’Hôtel urbain, pôle de modernité et de transformation dans la ville (Université de Bordeaux-CEMMC), à Bordeaux, les 12 et 13 janvier 2017.

« Fabriquer le caractère ancestral du pouvoir seigneurial : la conservation des vestiges médiévaux lors de la baroquisation des résidences seigneuriales dans les pays héréditaires de la maison d’Autriche, fin XVIIe-début XVIIIe siècle », colloque Ruines (projet Reliques politiques, Universités de Poitiers et Limoges) à l’École française de Rome le 17 mars 2016.

« Circulations aristocratiques en Europe médiane, XVIIe-XVIIIe siècle : un nouveau chantier de l’histoire des élites nobiliaires », journée d’étude du GDR sur l’Europe centrale, BNUS, le 29 janvier 2016.

« La société de cour » avec Pauline Lemaigre-Gaffier, à prononcer lors du colloque annuel de l’AHMUF, en Sorbonne, le vendredi 22 janvier 2016.

« Les almanachs de cour, une cour de papier, Vienne, XVIIIe siècle », dans le cadre de la première journée d’études Définition et usages des « écrits de cour » (France XVIIe-XVIIIe) du programme de recherches Cultures écrites à la cour de France (Universités Versailles-Saint-Quentin et Paris-Est), le 19 juin 2015.

« Propriété aristocratique et ancrage politique à Vienne, 1680-1740 », dans le cadre du colloque Les grandes résidences urbaines en Europe : approche pluridisciplinaire d’un objet à redéfinir (1500-1830) à Bruxelles (Université Libre de Bruxelles-Académie Royale) le 23 mai 2015.

« Mes estats estant situes entre l’Allemagne et la France il faudra prendre de lun et de lautre. Vienne, Versailles, Lunéville : réflexions sur les « modèles » de cour au début du XVIIIe siècle », dans le cadre du colloque Affluence, confluence et influences à la cour du duc Léopold (1697-1729), à prononcer au château de Lunéville (Université de Metz) le 13 mai 2015.

« Using and diffusing accountancy : The Vienna Court bookkeeping as seen through the court almanacs (1702-1770) », dans le cadre du EHHSC à Vienne, le 24 avril 2014. 

« Matérialiser des réseaux invisibles : comment le graphe permet de mettre en lumière une bipolarisation des réseaux aristocratiques à la cour de Vienne, 1700-1740 », prononcée dans le cadre de la journée d’étude De l’apport du graphe dans l’étude des réseaux, organisée par le Labex SMS-Opération 6, Université de Toulouse, le 8 novembre 2013. 

« Du faubourg à la ville : les mutations des espaces suburbains viennois générés par l’ancrage résidentiel des élites nobiliaires, 1700-1780 », prononcée dans le cadre du colloque Extra muros. Espaces suburbains au bas Moyen Âge et à l’époque moderne. Vorstädtische Räume in Spätmittelalter und früher Neuzeit, organisé par l’Université de Luxembourg, les 21 et 22 février 2013.

«  L’aristocratie, une nouvelle élite urbaine ? Le cas de la maison comtale Harrach à Vienne, 1550-1750. », dans le cadre de la journée d’études Élites urbaines et constructions territoriales : des appartenances plurielles ? (France, Saint Empire, xvie-xviiie siècles) organisée par le CHISCO (EA 1587) à l'université de Nanterre le vendredi 23 novembre 2012.

« Quantifying how Easy Approaching the Emperor is : The Question of th Number of Chamberlains on Duty in the Court of Vienna (1670-1720) », dans le cadre du colloque The Key to Power. The Culture of Access in Early Modern Courts, 1500-1700, organisé les 8 et 9 novembre 2012 à Anvers dans le cadre de l’ESF Research Networking Programm PALATIUM.

« De la nécessité de ne pas dresser de liste : le cas des chambellans de l’empereur à la cour de Vienne, 1670-1740», dans le cadre de la journée d’études Pour faire une histoire des listes, l’État et les savoirs, organisée les jeudi 18 et vendredi 19 octobre 2012, dans le cadre du LABEX HASTEC, ANR DFG Localisation et circulation des savoirs (Centre de Recherches d’Histoire Moderne, Paris I).

« Quand le paysage suggère le politique : inscriptions paysagères de l’aristocratie de la monarchie des Habsbourg d’Autriche (fin xviie-première moitié du xviiie siècle) », prononcé dans le cadre du colloque Paysages en dialogue : espaces et temporalités entre Centres et Périphéries européennes, organisé du 10 au 11 décembre 2010 à Paris par le Centre interuniversitaire d’Études hongroises et finlandaises (Sorbonne Nouvelle Paris III).

« Construction et reconstruction d'une identité. L'exemple des courses de traîneaux de l'aristocratie austro-bohême à Vienne au début du xviiie siècle », prononcé dans le cadre du XVe colloque franco-polonais de l’Université de Strasbourg et de l’Université Adam Mickiewicz de Poznan, organisé à Strasbourg organisé les 9 et 10 octobre 2008. 

Communications dans le cadre de séminaires 

« Les appartenances multiples de l’aristocratie viennoise (1650-1800), dans le séminaire  Histoire comparée de l’Europe centrale de 1700 à nos jours (Paris-I-ENS-EHESS), en Sorbonne, le 9 décembre 2016. 

« Die vielfache Zugehörigkeiten des Adels am Wiener Hof (1650-1800) », dans le séminaire Österreich in seinem Umfeld (Institut für österreichische Geschichtsforschung), Université de Vienne, le 28 novembre 2016. 

« La cour de Vienne, un laboratoire pour l’étude des élites nobiliaires de la Monarchie des Habsbourg (1650-1780) » dans le séminaire Histoire sociale et culturelle de l’Europe moderne, EHESS-Centre Norbert Élias, Marseille, le 14 mars 2016.

« Habsbourg et Bourbons : regards croisés sur la mise en espace du cérémonial au XVIIIe siècle », avec Pauline Lemaigre-Gaffier et Mathieu da Vinha, le 2 mars 2015, séance du séminaire Versailles, une histoire en perspective au château de Versailles, Université Versailles-Saint-Quentin et Centre de recherches du château de Versailles.

Discutant lors de la communication d’István Szijártó (université ELTE, Budapest), « Le Parlementarisme dans la Hongrie du XVIIIe siècle », prononcée le 4 décembre 2013 dans le cadre du séminaire Histoire comparée de l'Europe centrale de 1700 à nos jours. États, populations, identités et territoires, EHESS.

« Une cour sans empereur ? Les chambellans dans l’espace  de la Résidence, Vienne 1710-1740 ». Discutante : Katrin Keller (Université de Vienne), le 24 novembre 2010 dans le cadre du séminaire Histoire comparée de l'Europe centrale de 1700 à nos jours. États, populations, identités et territoires, EHESS.

« Chambellans de l’empereur et espace résidentiel, de la cour à la cour virtuelle », en février 2008 dans le cadre du séminaire Histoire moderne, Paris-I.

« Aristocrates et construction de l’Etat, le cas des courses de traîneaux à Vienne », dans le cadre d’une séance conjointe avec Christian Kühner (Univ. Freiburg/Brisgau) en février 2008 du séminaire Europe Centrale (Christine Lebeau), Paris-I.

« La présence à la cour de Vienne, premières approches », en octobre 2005 dans le cadre du séminaire Histoire comparée de l'Europe centrale de 1700 à nos jours. États, populations, identités et territoires, EHESS.

 

Organisation de manifestations scientifiques

Journée d’étude « Personnalisation et privatisation du pouvoir à l’époque moderne. Pour une comparaison européenne du pouvoir local de la noblesse (XVe-XVIIIe siècle) », ARCHE-CRHM/IHMC avec Anne-Valérie Solignat à l’Université de Strasbourg, 13 juin 2014.