Cléo Rager

ATER en histoire médiévale

rager@unistra.fr
cleorager@club-internet.fr


Titres universitaires et parcours

Juin 2013 : Master 2 d’histoire médiévale sous la direction d’Olivier Mattéoni (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « L’honneur de la ville » dans le royaume de France à la fin du Moyen Âge. Historiographie, sources et pistes de recherches

Juin 2013 : diplômée de l’École normale supérieure de Paris, mention histoire

Juin 2011 : Agrégée d’histoire

Juin 2009 : Master 1 d’histoire contemporaine sous la direction de Dominique Kalifa (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « C’est un dur métier que l’exil », les exilés de la Commune de Paris en Europe et aux États-Unis de 1871 à 1880.

Parcours

2017-2018 : ATER en histoire médiévale à l’Université de Strasbourg

2013-2017 : Chargée de recherches documentaires à l’Institut de Recherches et d’Histoire des Textes et à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

2011-2012 : Lectrice de langue et civilisation française à l’Université de Virginie (Etats-Unis)


Champs de recherche

Histoire urbaine, histoire politique, histoire de l’écrit, histoire de l’Etat à la fin du Moyen Âge, registres de délibérations et comptabilités municipales, gouvernement urbain, archivistique et diplomatique, guerre de Cent ans.

Thèse en cours

Titre

« L’honneur de la ville » : identités urbaines et royauté à Troyes à la fin du Moyen Âge (XIVe-XVe siècles)

Directeur

Olivier MATTÉONI (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne LAMOP-UMR 8589)

Résumé

Le sujet de ma thèse s’inscrit à la croisée de deux courants historiographiques ne se recoupant encore que ponctuellement : l’histoire des villes d’un point de vue politique (étude des bonnes villes et de la genèse de l’Etat moderne) et celle de la documentation urbaine, d’un point de vue matériel et archivistique. L’attention soutenue à la massification et diversification documentaire des xive et xve siècles, permet de repenser l’histoire du gouvernement urbain dans ce moment de la « bonne ville » vu souvent seulement comme une période transitoire entre la « ville féodale » et la ville « baroque » ou moderne. Pour ce faire, j’étudie le riche fonds municipal de la ville de Troyes (registres de délibérations, comptabilités mises en séries, cartulaire, liasses), complété par les archives parlementaires, royales et ecclésiastiques.  L’ensemble de la documentation remet en question l’historiographie des « bonnes villes », qui insiste sur l’identification par les acteurs urbains de leur ville à une « ville royale » et leur collaboration avec les officiers royaux pour la gestion de la ville depuis le xive siècle. Il paraît au contraire que Troyes est dominée par les officiers royaux sur le mode incessant du contrôle et du conflit, et cela au moins dès 1377, comme le révèle l’analyse du cartulaire de la ville, produit sous la houlette du bailli.

Travaux

Depuis septembre 2013 : Recherches sur l’écriture et la conservation des registres de délibérations municipaux de la moitié nord de la France 

Publications

Articles

« ‘Que nulz ne nourrisent pourceaulx en ladite ville.’ Action publique, territoire urbain et configurations politiques à la fin du Moyen Âge (Troyes, XIVe siècle) », Hypothèses 2016/1, 19, p. 143-151 [en ligne].

« L’action publique : un objet pour l’historien ? » (avec A. Motis, E. Pointeau-Lagadec, E. Schmit, M. Vallet), Hypothèses  2016/1, 19, p. 92-108 [en ligne].

« Entre Bourguignons et Armagnacs, communauté urbaine et fidélités politiques (Troyes, 1429-1433) » Faire communauté. Questes, Revue pluridisciplinaire d’études médiévales, 32, 2016, p. 123-138 [en ligne]. 

(à paraître) « Lieux urbains et lieux communs : la valeur des descriptions de ville dans les mémoires urbains à travers l’exemple de Troyes (XVe siècle) », Cahiers électroniques d’histoire textuelle du LAMOP, 9/2016. 

Chapitre dans des ouvrages collectifs

(à paraître) « Pour une diplomatique des actes de Jean de Berry » (avec M. Barry, T. Chevailler, C. Lescuyer, E. Schmit et M.-É. Sterlin), dans Olivier Guyotjeannin et Olivier Mattéoni (dir.), Jean de Berry et l’écrit, les pratiques documentaires d’un fils de roi de France, Paris, Publications de la Sorbonne.

Comptes-rendus

Marc Boone et Martha Howell (dir.), The Power of Space in Late Medieval and Early Medieval Europe. The cities of Italy, Northern France and the Low Countries, Studies in European Urban History n°30, Turnhout, Brepols, 2013, dans Histoire urbaine, 44, décembre 2015, p. 178-180 [en ligne].

Xavier Nadrigny, Information et opinion publique à Toulouse à la fin du Moyen Âge, Paris, École des Chartes, 2014 dans la Bibliothèque de l’École des Chartes, 170/2, 2012 (2016), p. 567-569.

(à paraître) R. Favreau (éd.), Poitiers : Registres de délibérations du corps de ville n° 1 à 7, 4 volumes, dans la Bibliothèque de l’École des Chartes.

Communication

Colloques internationaux

Colloque à l’Université Paul Valéry, Montpellier, Histoire des villes à travers leurs comptabilités, 14-15 juin 2017 : « Les institutions municipales troyennes au regard de leurs comptabilités : entre collaboration et concurrence des pouvoirs (XVe siècle) ».

International Medieval Congress 2015, Leeds, 9 juillet 2015 : « Between King and City: The Politics of Compiling Memory in an Urban Cartulary (Troyes, 14th-15th centuries) ».

Colloque de l’International Medieval Society of Paris, Cities/villes, 27 juin 2015 : « Aménagements municipaux et identité urbaine : voirie et « voyeurs » à Troyes au XVe siècle ».

Journées détudes

Journée d’étude à l’Université de Namur, Formes et mécanismes de l’innovation documentaire dans les écrits pragmatiques en Europe du Nord-Ouest (XIIIe-XVe siècles), 17 novembre 2017 : « Les registres de délibérations municipaux champenois : enjeux politiques et innovations documentaires (XVe siècle) ».

Journée d’étude de l’UMR TELEMME, Aix-en-Provence, Les registres de délibérations urbains au Moyen Âge : le « Midi » en questions, 25 novembre 2016 : « Unité et diversité d’un genre : les registres de délibérations urbains de la moitié nord de la France ».

Journée d’étude IRHT-LAMOP, Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France, XIIe-XVe siècle, 3 novembre 2016 : « Qu’est-ce qu’un registre de délibérations municipal dans les villes de la moitié nord de la France (XIVe-XVe siècles) ? ».

Journée d’étude IRHT-LAMOP, Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France, XIIe-XVe siècle, 3 novembre 2016 : « Introduction » (avec M.-É. Sterlin).

Journée d’étude du LAMOP consacré à Wim Blockmans, 19 mai 2015 : « Contrôle royal et affirmation urbaine : la ville de Troyes d’après ses comptabilités au XVe siècle ».

Journée d’étude des doctorants du LARHRA, Université Grenoble Alpes, Identité(s) et légitimité(s), 29 avril 2015 : « Identité urbaine et légitimité politique d’après l’exemple de Troyes à la fin du Moyen Âge ».

Séminaires

Séminaire des doctorants du LAMOP, 2 décembre 2015 : « Les « bonnes villes » de la fin du Moyen Âge : modèle historique ou historiographique ? ».

Organisation ou co-organisation de manifestations scientifiques

Organisation d’une journée d’étude IRHT-LAMOP, jeudi 3 novembre 2016, Écrits pratiques municipaux et pouvoirs dans le royaume de France, XIIe-XVe siècle.

Co-organisation du séminaire d’historiographie des doctorants du LAMOP de 2014 à 2017 (programme 2015-2016, programme 2016-2017).

Co-organisation d’une demi-journée de l’École doctorale 113 de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, samedi 6 décembre 2014, Enjeux politiques de l’action publique.

Autres activités

Représentante des doctorants à l’ED 113 d’histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2016-2018.

Collaboration à l’organisation des 3ème, 4ème et 5ème éditions de Bobines & Parchemins, festival de films médiéval, « Les femmes du Moyen Âge  au cinéma » en mars 2015,  « Rire au/du Moyen Âge » en mars 2016, « Le roi Arthur au cinéma » en mai 2017.