Dorothée Lanno

Docteur en Histoire de l'art

dorotheelanno@hotmail.fr

Parcours universitaires

Master Recherche Histoire de l’art et de l’architecture, juin 2010.

Thèse soutenue le 10 novembre 2017, Les scènes de l’intimité domestique dans les arts figurés en France (1780-1815).

Fonctions particulières

2011-2014 : Chargée de cours en licence d’histoire de l’art 

2014-2015 : Chargée de recherche dans le cadre du programme « Auteurs d'écrits sur l'art d'Ancien Régime » inscrit dans une convention passée entre l'INHA et l'EA 3400

2017 : Chargée d’enseignement en licence d’histoire de l’art (Université de Strasbourg)

2018 : Chargée d’enseignement en licence d’histoire (Université de Haute Alsace)

Mars 2018-février 2019 : Contrat post-doctoral dans le cadre du projet PictOu, inscrit dans un partenariat entre le DIM-MAP (Région Île-de-France), l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne et le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) : étude de la pratique picturale de Jean-Baptiste Oudry (1686-1755), d’après l’analyse des œuvres conservées dans les collections françaises.

Bourses de recherche / d'études

2015 : Lauréate de la bourse d’études de la Fondation Napoléon.

Champ de recherche

Histoire du portrait et de la peinture de genre.

Mots clés : Peinture, Dessin, Portrait, Genre, Vie privée, Passions.

Thèse soutenue

Thèse soutenue le 10 novembre 2017, Les scènes de l’intimité domestique dans les arts figurés en France (1780-1815). [theses.fr]

sous dir. M. Guédron

Résumé : Cette thèse s’attache à étudier les représentations de la vie intime, réalisées dans des techniques et sur des supports variés (peinture, dessin, gravure), entre 1780 et 1815. À cette période, l’intimité connaît une évolution sémantique et une utilisation plus développée : d’une acception limitée à la définition des liens entre deux individus, progressivement sa signification prend une tournure secrète, et s’étend à tout ce que nous ne dévoilons qu’à un cercle réduit d’individus – qu’il s’agisse du for intérieur, des sentiments affectifs ou encore de la sexualité. Ces changements sémantiques sont accompagnés d’une évolution des pratiques domestiques, culturelles et littéraires qui corroborent l’idée d’une période décisive dans l’histoire de l’intimité. Ce travail analyse ainsi les différentes manières de figurer l’intimité, et interroge en outre la destination et la réception des œuvres, afin de comprendre ce que nous révèle la démonstration de l’intimité sur les mœurs de la société française au tournant du xixe siècle. L’examen de différents modes de diffusion et d’exposition des images, ainsi que le dépouillement des témoignages écrits offerts par la critique permettent de cerner les goûts du public et d’avoir une idée sur la place qui était accordée à ces images, dans les expositions publiques et dans les collections privées.

Abstract : This thesis examines the representations of private life, made with diverse technics and mediums (painting, drawing, engraving), between 1780 and 1815. At this time, intimacy shows an evolution in its semantic and its usage : from a limited meaning to the definition of the relationship between two individuals, gradually its signification approaches the notion of secrecy, and extends to everything we reveal only to small cercles of persons, to our heart of hearts, our emotional feelings, or sexuality. These semantic shifts come along a domestic, cultural and literary evolution, which support the idea of a decisive time period in the history of privacy. Therefore this work analyses the different ways of representing intimacy and questions whom those works of art were destined to and how they were received, in order to understand the habits and customs of the french society at the turning point of the 19th century. The study of the various methods of exhibiting the pictures as well as the analyse of the writing accounts of the art critics help to more fully understand the taste of the audience and the place the pictures had in the public expositions and in the private collections.

Enseignement

Travaux dirigés en licence d’histoire de l’art :

L’Architecture italienne : de la Renaissance au Baroque (2012)

David et la peinture française (2013) 

Usages et techniques du portrait en France à la fin du XVIIIe siècle (2017)

Cours magistraux en licence d’histoire de l’art :

Le portrait et la scène de genre dans la peinture française (fin XVIIe-XVIIIe siècles) (2011)

Le goût à l’antique à la fin du XVIIIe siècle (2012)

Réalité et fiction dans la peinture flamande et hollandaise du XVIIe siècle (2014) 

Du néoclassicisme au réalisme (2018)

Des arts décoratifs à l’art industriel (2018)

Publications

« Petites gens et petits genres : les représentations des classes modestes dans la peinture de genre et les arts graphiques en France au XVIIIe siècle », colloque Les « petites gens » de la terre : paysans, ouvriers et domestiques du Néolithique à 2014, Caen, MRSH, 8-10 octobre 2014 [actes à paraître].

« Les premières historiennes de l'art françaises (xviie-xviiie siècles) », Source(s), n° 8-9, juillet 2016. 

« L’histoire vue sous l’angle de l’intimité : représentations de scènes familiales sous la Révolution française », Herbstschule  Distanz und/oder Close-up : Visualität, Gemeinschaft und Affekt in Geschichtsdarstellungen, Mayence, Johannes Gutenberg-Universität, 04-09 octobre 2015 (article publié dans PhiN - Philologie im Netz, numéro spécial, 2017).

« L’usage politique des images de la vie privée de Napoléon et sa famille », Revue de l’Institut Napoléon, Presses de la Recherche historique, n° 212, 2016.

« Petites gens et petits genres : les représentations des classes modestes dans la peinture de genre et les arts graphiques en France au xviiie siècle », dans Les petites gens de la terre : Actes du colloque de l’Université de Caen, MRSH, 8-10 octobre 2014, Bibliothèque du Pôle rural, n° 4, mai 2017.

« Les scènes de l’intimité domestique dans les arts figurés en France (1780-1815), Résumé de la thèse », Genre & Histoire, n° 21, 2018 [en ligne]

« Exposer et diffuser l’intimité impériale : enjeux publics des portraits de famille de Napoléon », dans L’intimité d’un empereur…, Napoléon Ier, l’époux, le père, l’amant, catalogue de l’exposition du Musée de La Roche-sur-Yon, 16 mars - 23 juin 2019, Lienart éditions (Paris), 2019.

Communications non publiées

« Quand l’intimité s’expose au Salon : aspects de la scène de genre et du portrait  à la fin du XVIIIe siècle ». Communication aux Journées de l’EA 3400 ARCHE, Université de Strasbourg, 26 octobre 2012. 

« Représenter l’indicible douleur : images de la mort dans la peinture de genre au XVIIIe siècle », Journée d'étude Les émotions en situations, Université de Strasbourg, Ecole doctorale sciences humaines et sociales, 17 avril 2015. 

« Images de la bonne mère dans les arts figurés à l’orée du XIXe siècle », Colloque Le féminin, entre chimère et utopie dans la France du XIXe siècle, Hambourg, Institut für Romanistik, 12-13 juin 2015.

« Dans l’intimité de la famille de Napoléon : stratégies de mises en scènes de l’image impériale », Conférence au cercle d’études de la Fondation Napoléon, Paris, 3 mai 2016.

« Mises en scènes de l’intimité dans les arts figurés en France (1780-1815) », Colloque Zwischen Revolution und Reaktion, Französische Kunst im europäischen Kontext 1750-1830, Munich, Zentralinstitut für Kunstgeschichte, 1er juin 2016. 

« La place de la miniature dans les Salons d’exposition autour de 1800-1810 », Conférence au Musée Unterlinden, Colmar, dans le cadre de l’exposition Jean-Jacques Karpff : Visez au sublime, 30 mars 2017.

« Le boudoir comme lieu d’évasion onirique ? Représentations de rêveuses dans la scène de genre au xviiie siècle », Festival de l’histoire de l’art, Thème : le Rêve, Fontainebleau, 1er-3 juin 2018.

« Intimité et silence dans les arts figurés à la fin du xviiie siècle », Séminaire international des jeunes dix-huitiémistes, Société internationale d’étude du dix-huitième siècle, Università della Tuscia, Viterbe, 10-14 septembre 2018.

« Comprendre la pratique picturale de Jean-Baptiste Oudry (1686-1755) à partir de l’analyse matérielle de sa production », Atelier jeunes chercheurs DIM Matériaux anciens et patrimoniaux, Paris, Sorbonne université, 6 décembre 2018.

« "Ses paysages ne plaisent pas moins que ses tableaux d’animaux" : étude sur les paysages d’Oudry à Versailles (1748-1752) », Rencontre dédiée au projet PictOu, Étude de la technique picturale de Jean-Baptiste Oudry, INHA, Paris, 19 février 2019.

« Figurer l’intimité en France au tournant des Lumières (1780-1815) : naissance et développement d’une culture de la mise en scène de soi », Colloque Cultures de l’intimes au XIXe siècle, Queen’s University, Belfast, 26-27 avril 2019.