Pierre Kintz

Titres universitaires

2018 : Master en Histoire de l’Art, de l’Architecture et du Patrimoine
1974 : Licence en Sociologie

Parcours professionnel

Ancien Personnel de Direction de l’Éducation Nationale (Collège, Lycée)


    Titre

    Les « Figures Bibliques » de Tobias Stimmer : Une expression du Maniérisme dans l’espace rhénan à l’ère de la Réforme ?

    Directeur

    Claude Muller

    Résumé

    La première version des Neue künstliche Figuren a été publiée par Thomas Gwarin en 1576 à Bâle. De format in-quarto, l’ouvrage présente la marque de Tobias Stimmer (TS) sous le titre. L’ouvrage comporte 170 pages illustrées, dont les gravures sont incluses dans 8 cadres illustrés différents.

    Sur chaque page, la frise supérieure du cadre indique le titre de la scène biblique, ainsi que la référence du chapitre de la Bible. La gravure (pictura) présente un moment de l’épisode biblique, encadrée d’une phrase de présentation sur la partie supérieure (inscriptio) et d’un texte moralisant de cinq à six lignes de Fischart sous la gravure (subscriptio).
    Les textes, en langue allemande du XVIe siècle, sont de Johan Fischart, et il n’en existe aucune traduction en français. Cette recherche impose d’en fournir une traduction adaptée. Le texte de la dédicace de Johan Fischart s’inscrit dans la lignée des hommages rendus aux mécènes et commanditaires.

    Les scènes bibliques sont présentées en 27 chapitres. L’ouvrage privilégie les épisodes de l’Ancien Testament, notamment de la Création du Monde à la mort de Jacob. Suivent les épisodes de l’Exode, la Traversée du Désert et l’entrée des Hébreux dans la Terre Promise. Certains épisodes du Livre des Juges, du Livre de Ruth et des Livres des Rois sont illustrés, ainsi que des épisodes allant des Chroniques aux « quatre grands prophètes ». Les douze « petits prophètes », rarement illustrés, font, chacun, l’objet d’une gravure.. Les gravures illustrant le Nouveau Testament se limitent à présenter les quatre Évangélistes et 2 épisodes concernant Saint-Paul. L’Apocalypse constitue la partie essentielle du dernier chapitre. L’ouvrage se conclut par la dédicace de Johan Fischart, adressée au Seigneur Philips Ludwig, duc de Hanau et Rineck. L’ensemble de ces gravures, réalisées au début de la seconde moitiée du XVIe siècle, sont représentatives de l’art maniériste pratiqué dans les pays du Rhin, entre la Rhénanie, l’Alsace et le pays de Bade, la Suisse. L’influence italienne est marquée, notamment par la connaissance qu’avait certainement Tobias Stimmer des grands peintres de la Renaissance italienne.

    Durant cette période du milieu du XVIe siècle en Alsace, le foisonnement de la production littéraire et la multiplicité des événements politiques et religieux ne sont pas sans influence sur la production artistique, qui reste attachée aux formes traditionnelles. Cependant, des artistes de la sphère germanique tels que Schongauer, Dürer, Holbein, ont créé une dynamique permettant l’expression d’influences nouvelles issues essentiellement de la Renaissance italienne. Et progressivement, les influences italiennes ont diffusé cette forme artistique nouvelle qu’est le Maniérisme.