Matthieu Mensch

doctorant en histoire moderne

Parcours universitaire

2006 : DEA d'histoire ( Université de Haute Alsace/ Université Marc Bloch) sous la direction de Marie-Claire Vitoux, La duchesse d’Angoulême sous la Restauration : 1814-1830, une icône d’Ancien Régime ?

2004 : maîtrise en histoire (Université de Haute Alsace) sous la direction de Marie-Claire Vitoux, L'éducation des jeunes filles vue par Madame Campan: de Versailles à Ecouen 

Fonction particulière 

Depuis 2011 : Co-organisateur des Journées du Patrimoine Européen au Palais Universitaire de Strasbourg

Depuis 2010 : Administrateur du Palais universitaire de Starsbourg, classé monument historique

Champs de recherche

Ecriture de l'histoire, images, histoire des femmes

Thèse en cours

Titre

La duchesse d'Angoulême et la duchesse de Berry, construction d'une image royale féminine, 1786-2016.

Co-direction

Isabelle Laboulais
Anna Maria Rao ( Université Federico II de Naples)

Résumé

La Restauration est la seule période qui voit se succéder sur le trône de France deux souverains sans reine. Deux princesses prennent alors la place de souveraine sans jamais en porter le titre. Si la reine, en France, ne peut exister qu'au travers du roi, les duchesses d'Angoulême et de Berry cumulent les fonctions sans être épouses en titre. Une image se développe alors autour des princesse, image officielle où elle sont présentées avec tous les attributs régaliens mais aussi image satirique au travers d'une riche production caricaturale, héritière de la Révolution.

Mon projet s'inscrit volontairement dans le temps long, car il ne s'agit pas de livrer une biographie croisée des deux princesses mais plutôt d’étudier la manière dont l’image de ces femmes s’est construite non seulement au gré de leur parcours, mais également au rythme de la construction et de la diffusion du discours royaliste dès la fin du XVIIIe siècle. 

Pour cela, je mobilise donc à la fois des sources textuelles – manuscrits ou imprimées – et des sources iconographiques qui me permettent de saisir les contextes et les enjeux dans lesquels les images de ces femmes ont été mobilisées. Je  souhaite aussi utiliser la production romanesque, historique, cinématographique, etc. qui a véhiculé dans le temps long des images de ces deux femmes.

Enseignement

2017-2018 : Faculté des Sciences historiques de l’Université de Strasbourg

TD d’histoire moderne, L1 Histoire de l’art et archéologie

TD d'histoire moderne, L3 Histoire de l’art et archéologie

Communications non publiées

« Ni homme, ni femme, la duchesse d'Angoulême dans la caricature », atelier Effigies, Université de Strasbourg, 16 novembre 2016

Organisation de manifestations scientifiques

Octobre 2017 : participation à la Fête de la Science, en partenariat avec les laboratoires SAGE et DynamE sur la thématique de la Neustadt à Strasbourg

Depuis septembre 2017 : membre du comité scientifique pour l'organisation du centenaire de l'université française de Strasbourg

Depuis septembre 2016 : co-coordinateur de l’atelier doctoral « Le doctorant face à ses pairs » au sein de l’EA 3400 ARCHE.