Juliette Deloye

  • Parcours universitaire

2015 Master Histoire de l’Europe occidentale – Université de Strasbourg – Mention TB. Mémoire de master II sous la direction d’Isabelle Laboulais et Emmanuelle Sempère : Écriture de soi et identité : la correspondance familiale de Louis de Beer (1777- 1823), Juin 2015. Note obtenue : 19/20

2013 « Master of arts », Geschichtswissenschaften, Humboldt Universität zu Berlin

2012 Licence d’histoire – Université de Strasbourg – Mention AB

2009-2011 Hypokhâgne – Khâgne au Lycée Fustel de Coulanges, Strasbourg. Sous-admissibilité à l’ENS-Lyon.

  • Fonction particulière

2015- 2016 Chargée de cours à la faculté des sciences historiques

2012-2014 Élue étudiante au conseil de faculté des sciences historiques  

  • Bourse doctorale

Contrat doctoral de l’université de Strasbourg, ED 519, 2015-2018

 

 

Champs de recherche

Révolution française et Empire
Histoire des pratiques de l’écrit
Ego-documents
Histoire du littéraire
Histoire social des pouvoirs

Thèse en cours

  • Titre

Pratiques et cultures de l’écrit des employés du ministère des Relations extérieures pendant la Révolution et l’Empire (titre provisoire)

  • Co-direction

Isabelle Laboulais
Nicolas Schapira (co-directeur, Université de Paris Est Marne la Vallée, GRIHL/ EA3350 ACP)

  • Résumé

La Révolution et l’Empire ont été une période d’accélération dans la constitution de la bureaucratie moderne. Ces mutations des pratiques et des procédures administratives ont conféré une place croissante à l’écrit dans le quotidien des employés de bureaux. Le ministère des Relations extérieures offre un cas particulièrement significatif. Outre que la diplomatie se professionnalise et devient alors une fonction publique, ce ministère emploie des agents aussi bien à Paris qu’à l’extérieur du territoire français et cette dispersion spatiale des agents suscite des pratiques de l’écrit spécifiques. Partant de ces constats, nous étudions les pratiques de l’écrit des administrateurs du ministère des Relations extérieures, c’est-à-dire les procédures matérielles et les dispositifs intellectuels qui conduisent à la production, à la manipulation des écrits de différentes natures, mais aussi les buts — conscients ou non — que leur assignent les acteurs ainsi que les usages qu’ils en ont. Les employés du ministère des Relations extérieures ont produit des écrits de types différents, qui touchent des sphères composites (administrative, littéraire, privée, etc.) et témoignent d’une culture de l’écrit où la construction de soi est articulée au travail administratif, à la reconnaissance professionnelle et sociale. C’est pourquoi nous considérons les écrits de ces administrateurs comme un ensemble, comprenant à la fois les papiers administratifs comme les « ego-documents » et les publications (littéraires), aussi bien dans leur dimension intellectuelle que matérielle. En mobilisant les acquis de l’histoire des pratiques de l’écrit et des ego-documents, de l’histoire des savoirs, de l’anthropologie des pratiques savantes ou encore de l’histoire sociale des pouvoirs, nous examinerons ce que ces écrits, dans leur diversité — notes, brouillons, journaux dits « intimes » ou de voyage, lettres, mémoires, rapports, essais, romans, pièces de théâtre... — révèlent d’eux-mêmes, de leur production, de leurs usages, de leurs rôles, de leur place en somme, dans le quotidien et la carrière des administrateurs. 

Enseignement

  • 2015-2016

Chargée de cours à la faculté des sciences historiques

- « La Révolution française 1789- 1799 », cours intégré, L3 Humanités
- « Histoire des collections (XVIe-XIXe siècle) », cours intégré, L3 Humanités

Publications

« Louis de Beer : part de l’intime dans la correspondance familiale d’un jeune administrateur au temps de Napoléon », dans Source(s), Cahiers de l’équipe de recherche Arts, Civilisation et Histoire de l’Europe, no5, Université de Strasbourg, Janvier 2015, p. 129-189.

« La place des émotions dans la correspondance familiale de Louis de Beer (1777-1823) » dans Strathèse, n°4, à paraître (2016). 

Communications (non publiées)

« L’écriture de soi dans la correspondance de Louis de Beer (1777-1823) : entre pratique sociale et écriture littéraire », journée d’étude Prendre la plume des Lumières aux Romantismes. Pratiques de l’écrit dans l’Europe de la fin de l’époque moderne organisée par Matthieu Magne, Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine, Université de Nice-Sophia Antipolis

Organisation ou co-organisation de manifestations scientifiques

Co-organisatrice du séminaire « Le doctorant face à ses pairs », EA3400 ARCHE, 2e semestre 2016.

Autres activités

Participation à l’atelier VOCES (VOCabulaire pour l’Etude des Scripturalités) au sein de l’EA3400 (2016)

Secrétaire adjointe de rédaction de la revue doctorale de l’ED519, Strathèse strathese.unistra.fr (2016)