Juliette Deloye

Parcours universitaire

2015 : Master Histoire de l’Europe occidentale – Université de Strasbourg – Mention TB

2013 : « Master of arts », Geschichtswissenschaften, Université Humboldt de Berlin

2012 : Licence d’histoire – Université de Strasbourg – Mention AB

2009-2011 : Hypokhâgne – Khâgne – Lycée Fustel de Coulanges, Strasbourg.

Fonction particulière

Depuis mars 2016 : Membre du Conseil de l’École Doctorale 519

Depuis février 2016 : secrétaire-adjointe puis secrétaire de rédaction (depuis février 2017) de la revue doctorale Strathèse

Depuis 2015 : chargée de cours à l'Université de Strasbourg

2012-2104 : Membre du Conseil de faculté des sciences historiques, Université de Strasbourg

Bourse doctorale

Septembre 2017 : Bourse de la Maison Française d’Oxford

2015-2018 : Contrat doctoral de l’université de Strasbourg, ED 519

 

 

Champs de recherche

Histoire des pratiques de l’écrit
Histoire sociale des pouvoirs
Ministère des Affaires étrangères
XVIIIe-XIXe siècles

Thèse en cours

Titre

Le ministère des Affaires étrangères : lieu d’écriture (1770-1830).

Directeur(s) / directrice(s)

Isabelle Laboulais
Nicolas Schapira (Université de Nanterre, CHISCO/GRIHL)

Résumé

À rebours d’une histoire institutionnelle, je propose de partir des actions que des individus du passé ont mené avec de l’écrit pour étudier leurs trajectoires individuelles, la construction de leurs carrières et de leurs identités, mais aussi les rapports sociaux qui se déploient au sein du Ministère des Affaires étrangères et avec l’extérieur. L’écrit désigne ici tous les écrits, sans distinction de genre ou de forme. Ainsi, ceux qui nous sont parvenus comme « littéraires » sont considérés au même titre que la masse d’écrits qui ne l’ont pas été (que ceux-ci soient d’ordre administratif, privé...), dans l’hypothèse de faire apparaître, derrière la figure consacrée de l’ « écrivain-diplomate », dont il s’agit aussi de comprendre la construction, des hommes et des actes auxquels on ne s’arrête pas toujours. Quelles relations le ministère des Affaires étrangères – envisagé come un lieu social, de pouvoir et de savoir – entretient-il avec l’écrit, à une période que l’historiographie considère comme un moment fort dans le processus de professionnalisation de la diplomatie d’une part, et des hommes de lettres d’autres part ?

Enseignement

2016 – 2017 : Chargée de cours, Université de Strasbourg

Histoire culturelle de l’Europe moderne, TD de L1 Humanités
Méthodologie du travail universitaire, L1 Humanités

2015- 2016 : Chargée de cours, Université de Strasbourg

La Révolution française 1789- 1799, cours intégré, L3 Humanités
Histoire des collections (XVIe-XIXe siècle), cours intégré, L3 Humanités

Publications

« La place des émotions dans la correspondance familiale de Louis de Beer (1777-1823) », Strathèse, n°4, PUS, 2016.

« Louis de Beer : part de l’intime dans la correspondance familiale d’un jeune administrateur au temps de Napoléon », Source(s), Cahiers de l’équipe de recherche Arts, Civilisation et Histoire de l’Europe, no5, Université de Strasbourg, Janvier 2015, p. 129-189.

Communications (non publiées)

« Les dossiers de carrière : observatoire des écritures de soi (fin XVIIIe – début XIXe siècle) », avec Isabelle Laboulais, La mise en scène du moi entre France et Europe centrale : livres d’amitié, écritures du for privé, écritures de l’intime XVIIIe-XIXe siècles, colloque organisé par C. Maurer et A. Therstappen, Université de Strasbourg et Bibliothèque Nationale et Universitaire, Strasbourg 19-20 janvier 2017.

« Présent partout, visible nulle part ? Statut et pratiques d’un secrétaire d’ambassadeur au tournant des XVIIIe et XIXe siècles », Le pouvoir domestique, journée d’étude organisée par C. Maitte et N. Schapira, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, 16 septembre 2016.

« L’écriture de soi dans la correspondance de Louis de Beer (1777-1823) : entre pratique sociale et écriture littéraire », Prendre la plume des Lumières aux Romantismes. Pratiques de l’écrit dans l’Europe de la fin de l’époque moderne, journée d’étude organisée par M. Magne, Université de Nice-Sophia Antipolis, 13 novembre 2015.

Organisation ou co-organisation de manifestations scientifiques

Co-organisatrice de la journée d’étude « Écrire/inscrire : écritures plurielles », Strasbourg, 9 juin 2017 :  https://calenda.org/403653?file=1.

Co-organisatrice du séminaire « Le doctorant face à ses pairs », EA3400 ARCHE, 2e semestre 2016.

Autres activités

« Les émotions peuvent-elles s’écrire ? », Table ronde Savoirs en partage organisée par les Presses Universitaires de Strasbourg et la Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg, 19 janvier 2017.

Membre du comité scientifique de la Journée internationale des Jeunes chercheurs, Nancy, Juin 2016     

« Une autre histoire de la Révolution française » (avec Isabelle Laboulais), Festival Pint of Science, Strasbourg, 25 mai 2016.