Giulia Longo

Doctorante en histoire de l’art

longo_giulia@hotmail.it

Parcours universitaire

2014 : Licence en histoire de l’art et archéologie, université de la Sorbonne Paris IV

2015 : Diplôme de Muséologie, École du Louvre

2016 : Master de « recherche appliquée aux collections » (deuxième année de Second Cycle), École du Louvre. Rédaction du mémoire Le triomphe et le tombeau. Gaetano Giulio Zumbo (1656 – 1701) à Paris

2016 : Projet d'échange "Erasmus +", École Normale Supérieure de Pise (ENS), Pisa 

Bourse de recherche

Bénéficiaire d’un contrat doctoral délivré par l’'ED 519 SHS-PE depuis octobre 2017

Récompenses

2 juin 2018 : Premier Prix du jury du concours "Ma recherche en Histoire de l’art et Archéologie en 180 secondes",  organisé par les Amis du festival d'Histoire de l'Art de Fontainebleau (Fontainebleau, 2 juin 2018).


Champs de recherche

Iconographie
Histoire de l’art de l’Europe moderne
Histoire de la gravure satirique
Liens entre arts et sciences médicales
Anthropologie des images
Histoire des épidémies
Histoire de la prostitution
Histoire de la folie

Thèse en cours

Titre

Stigmates de l’infamie. Représentations de la syphilis dans les arts visuels de Gaetano Giulio Zumbo (1656 – 1701) à William Blake (1757 – 1827)

Direction

M. Martial Guedron (EA3400-ARCHE, Université de Strasbourg)

Résumé

De la fin du XVIIe siècle au début du XIXe siècle émerge dans les arts visuels en Europe le topos représentatif de la syphilis ; ce phénomène coïncide avec une série de bouleversements majeurs dans l’histoire de la maladie contagieuse. Nous nous proposons de mener une étude à la fois synthétique et comparative des images (peinture, sculpture en cire, gravure, objets d’art) de cette iconographie particulière, afin de mettre au jour les évolutions du regard sur la maladie dans les trois pays les plus touchés par l’épidémie en Europe (France, Italie et Angleterre). Nous tenterons de retracer le passage d’une représentation déshumanisante et stigmatisante du malade à la fin du XVIIe siècle, à l’émergence de nouveaux regards, progressivement plus empathiques et légers, jusqu’à une identification de l’artiste romantique au malade, innocenté de la contagion et considéré comme une victime des inégalités de la société de son temps.

Publications

Articles


Meminisse juvabit. Les moulages pathologiques du docteur Félix Thibert, article publié sur le site "Modèles Didactiques" de la Haute Ecole des Arts du Rhin - HEAR, mars 2018 [En ligne]


De l'image dessinée à l'objet en trois dimensions, article publié sur le site "Modèles Didactiques" de la Haute Ecole des Arts du Rhin - HEAR, mars 2018 [En ligne]

Communications non publiées

13 juin 2018 : Une « chose de femmes » : la réception de la sculpture en cire à la période moderne, communication présentée à la journée d’études Le mou. Saisir la mollesse de la matière au motif dans les arts visuels à l'époque moderne organisée par le Groupe de Recherche en Histoire de l’Art Moderne, GRHAM (Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, INHA).


Novembre 2017 : Histoire de cires. Gaetano Zumbo (1656 – 1701) et l’invention de la céroplastie anatomique, participation à la journée d’études Modèles didactiques de la Haute Ecole des Arts du Rhin – HEAR, sous la direction de Olivier Poncer.

2017 : La cera criticata: la ceroplastica nel dibattito seicentesco. Il caso di Gaetano Giulio Zumbo (1656 – 1701), participation au séminaire Antropologia delle immagini de l’Université de Gênes (UNIGE) sous la direction de Mme Elisabetta Villari.

Autres activités

Expériences professionnelles dans les domaines de la conservation, de la documentation et de l’édition suite à des stages effectués au sein de différents départements du musée du Louvre et de la direction des Musées de la ville de Naples, Italie.