Dorothée Lanno

Doctorante en HIstoire de l'art

dorotheelanno@hotmail.fr

Parcours universitaires

Master Recherche Histoire de l’art et de l’architecture, juin 2010.

Fonctions particulières

2011-2014 : Chargée de cours en licence d’histoire de l’art 

2014-2015 : Chargée de recherche dans le cadre du programme « Auteurs d'écrits sur l'art d'Ancien Régime » inscrit dans une convention passée entre l'INHA et l'EA 3400

Bourses de recherche / d'études

2015 : Lauréate de la bourse d’études de la Fondation Napoléon.

Champ de recherche

Histoire du portrait et de la peinture de genre.

Mots clés : Peinture, Dessin, Portrait, Genre, Vie privée, Passions.

Thèse en cours

Titre

Les scènes de l'intimité domestique dans les arts figurés en France (1780-1815)

Directeur

Martial Guédron

Résumé

À la fin de l’Ancien Régime et durant la période qui s’étend de la Révolutionau Premier Empire, on observe dans les arts figurés français un grand nombre d’œuvres réalisées autour de la représentation de la vie domestique et de l’intimité. Nous nous attacherons à comprendre ce que nous révèle cette ostentation de la vie privée sur les habitudes de la société française de cette période. L’intérêt des arts pour le domaine de l’intime est-il le fait de mutations d’ordre sociales et culturelles qui se dessinent à la fin du XVIIIe siècle ? Dans ce contexte, les témoignages écrits offerts notamment par la critique de l’époque constituent une source précieuse, qui nous permettra de mieux comprendre comment ces œuvres étaient perçues par le public. En outre, les œuvres à caractère intimiste qui étaient accrochées dans des lieux d'exposition privés seront aussi significatives pour savoir quelle place leur était accordée dans la demeure.

Mais l’objet de ce travail sera aussi d’identifier ce qui donne son caractère intime à une image, en s’interrogeant sur la spécificité de l’intimité. Si elle se situe au cœur de la vie privée, elle intègre une dimension profonde, personnelle, et confidentielle. Elle s’applique aussi bien aux liens affectifs entre les individus, qu’au lieu de vie.

Ainsi, à travers l’étude des œuvres marquées par la mise en scène du quotidien, cette thèse espère offrir un éclairage inédit sur les mœurs de la société française de cette période historique particulièrement riche.

Enseignement

Travaux dirigés en licence d’histoire de l’art :

L’Architecture italienne : de la Renaissance au Baroque (2012)

David et la peinture française (2013) 

Cours magistraux en licence d’histoire de l’art :

Le portrait et la scène de genre dans la peinture française (fin XVIIe-XVIIIe siècles) (2011)

Le goût à l’antique à la fin du XVIIIe siècle (2012)

Réalité et fiction dans la peinture flamande et hollandaise du XVIIe siècle (2014) 

Publications

« Petites gens et petits genres : les représentations des classes modestes dans la peinture de genre et les arts graphiques en France au XVIIIe siècle », colloque Les « petites gens » de la terre : paysans, ouvriers et domestiques du Néolithique à 2014, Caen, MRSH, 8-10 octobre 2014 [actes à paraître].

« Les premières historiennes de l'art françaises (xviie-xviiie siècles) », Source(s), n° 8-9, juillet 2016. 

« L’histoire vue sous l’angle de l’intimité : représentations de scènes familiales sous la Révolution française », Herbstschule  Distanz und/oder Close-up : Visualität, Gemeinschaft und Affekt in Geschichtsdarstellungen, Mayence, Johannes Gutenberg-Universität, 04-09 octobre 2015 (article publié dans PhiN - Philologie im Netz, numéro spécial, 2017).

Communications non publiées

« Quand l’intimité s’expose au Salon : aspects de la scène de genre et du portrait  à la fin du XVIIIe siècle ». Communication aux Journées de l’EA 3400 ARCHE, Université de Strasbourg, 26 octobre 2012. 

« Représenter l’indicible douleur : images de la mort dans la peinture de genre au XVIIIe siècle », Journée d'étude Les émotions en situations, Université de Strasbourg, Ecole doctorale sciences humaines et sociales, 17 avril 2015. 

« Images de la bonne mère dans les arts figurés à l’orée du XIXe siècle », Colloque Le féminin, entre chimère et utopie dans la France du XIXe siècle, Hambourg, Institut für Romanistik, 12-13 juin 2015.

« Dans l’intimité de la famille de Napoléon : stratégies de mises en scènes de l’image impériale », Conférence au cercle d’études de la Fondation Napoléon, Paris, 3 mai 2016.

« Mises en scènes de l’intimité dans les arts figurés en France (1780-1815) », Colloque Zwischen Revolution und Reaktion, Französische Kunst im europäischen Kontext 1750-1830, Munich, Zentralinstitut für Kunstgeschichte, 1er juin 2016. 

!