Daniel Fischer

Doctorant en histoire moderne

daniel.fischer@univ-lorraine.fr

Parcours universitaire

2010-2012 : Master 2 recherche « Histoire et civilisation de l’Europe occidentale » à l’Université de Strasbourg, sous la direction d’Isabelle LABOULAIS : « Les Briefe eines reisenden Deutschen à Strasbourg et en Alsace (1789-1790). Traduction et édition critique de la fiction épistolaire de Theophil Friedrich Ehrmann ». Mention Très-Bien.

2007-2008 : Auditeur d’agrégation à l’ENS-Lyon

2003-2004 : Maîtrise d’histoire à l’Université de Strasbourg, sous la direction de Jean-Michel BOEHLER : « La France révolutionnaire face à l’affaire des princes d’Empire possessionnés en Basse Alsace (1787-1801) ». Mention Très-Bien.

Fonctions particulières

Depuis 2013 : Professeur agrégé en affectation académique à l’Université de Lorraine (ESPÉ de Lorraine) ; chargé de cours en SHS-Metz.

2012-2013 : chargé de cours en licence (Université de Strasbourg).

2011-2013 : chargé de cours en master MEEF 1er degré (Université de Lorraine).

Depuis 2006 : Professeur d'histoire-géographie.

    Champs de recherche

    XVIIIe siècle et Révolution française, histoire économique et sociale, histoire sociale des sciences, circulations entre mondes francophones, germanophones et anglophones, histoire franco-allemande.

    Thèse en cours

    Titre

    Les savoirs de l'expertise au XVIIIe siècle : l'exemple de Philippe Frédéric de Dietrich (1748-1793).

    Directrice

    Isabelle Laboulais

    Résumé

    Le baron Philippe Frédéric de Dietrich semble être une figure bien connue. Son statut d'héritier d'une dynastie industrielle, une brillante carrière de savant interrompue par la Révolution, son élection à la mairie de Strasbourg en 1790 et le récit, toujours controversé, de la genèse de la Marseillaise dans son entourage en avril 1792 ont fait l'objet d'une abondante bibliographie. Cependant, la place des savoirs dans son parcours n’a jamais déterminé les questionnements des historiens alors même que des sources particulièrement riches permettent de saisir, à l’échelle d’une carrière, la fertilisation croisée entre savoirs savants, savoirs d’Etat, savoirs techniques et savoirs administratifs en réalité bien difficiles à distinguer au cours de la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

    Enseignements

    Depuis 2013  (ESPÉ de Lorraine et UFR des SHS-Metz, Université de Lorraine)

    Maîtrise et enseignement des savoirs scolaires en histoire, géographie et enseignement moral et civique (CM et TD en Master 1 MEEF)

    Théories et pratiques de l’interculturalité (TD, Master 2 MEEF)

    Enseignement de l’histoire-géographie en DNL-allemand (TD en Master 1 et 2 MEEF 1er degré)

    Méthodologie du travail universitaire (TD, L1 et L2 histoire)

    Histoire politique et institutionnelle de la France au XVIIIe siècle (TD, L1 histoire)

    Histoire de l’Europe des Lumières (TD, L3 histoire)

    2012-2013 (Université de Strasbourg)

    Histoire économique et sociale de la France moderne (CM et TD, L2 histoire)

    2006-2013 (lycée Henri-Meck, Molsheim - collège Fulrad, Sarreguemines)

    Histoire-géographie, EMC, DNL-allemand.

    Communications (non publiées)

    « De l’usage de la transition dans l’histoire des révolutions », Séminaire La transition démocratique en Tunisie : enjeux et perspectives, Cité des Sciences de Tunis-Carthage, 4 juin 2011.

    « Le cri du sang. Le répertoire des émotions dans la relation père/fils d’après les archives de la famille de Dietrich » », Journée doctorale Les émotions en situation(s), Université de Strasbourg, 17 avril 2015.

    « Jean III de Dietrich, seigneur du Ban de la Roche », Cycle de conférences du Musée Oberlin, Waldersbach, 17 juillet 2016.

    Publications

    « La France révolutionnaire face à l'affaire des princes d'Empire possessionnés en Basse Alsace (1789-1801) », Chantiers historiques en Alsace, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, n° 8, 2006, p.125-135.

    Contribution à des notices du supplément du Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, n° 47, 2006.

    Contribution au dossier pédagogique Franz Marc, un monde qui se fissure/Eine zerfallende Welt, Nancy, Goethe-Institut, 2010.

    Avec Gilles Vogt, « A la recherche du langage des émotions en sciences humaines et sociales : méthodes et exemple », Source(s), n°6, 2015, p.171-175.

    « 1786, une élection à l’Académie des Sciences », Regards sur l’histoire, Revue de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Reichshoffen et Environs, n°36, 2016, p.15-26.

    « Du social à l’intime. Répertoire des émotions et régimes d’émotivité dans la relation père-fils d’après les archives de la famille de Dietrich (1746-1806) », Strathèse, à paraître (octobre 2016).

    Organisations de journées d'études, colloques et séminaires

    En qualité de Président de l’association étudiante des Jeunes Européens-Strasbourg (2010-2012) : Organisation de séminaires franco-germano-suisses :

    - les Freiburger Gespräche à l’Université de Fribourg-en-Brisgau en décembre 2010 : "Solidarität in Europa" ;

    - les Entretiens de Strasbourg à l'ENA en novembre 2011 : "Dix ans de monnaie unique : bilan et perspectives" ;

    - les Freiburger Gespräche en décembre 2012 : "50 Jahre Élysée-Vertrag – Wie geht es weiter?"

    Co-organisation, avec le Conseil de l'Europe et l'association ACCES, du colloque "La transition démocratique en Tunisie, enjeux et perspectives" à la Cité des Sciences de Tunis-Carthage (4-5 juin 2011).