Anne Rauner

Doctorante en histoire médiévale

anne.rauner@etu.unistra.fr

Parcours universitaire

2004 : DEA Arts, histoire et civilisation de l’Europe (Université Marc Bloch, Strasbourg)
Mémoire réalisé sous la direction de Georges BISCHOFF : Les relations féodo-vassaliques de l’abbaye de Marmoutier (Bas-Rhin)

2001 : Maîtrise d’histoire  (Université Marc Bloch, Strasbourg)
Mémoire réalisé sous la direction de Georges BISCHOFF : L’obituaire de l’abbaye de Marmoutier(Bas-Rhin), reflet du déclin d’une communauté bénédictine (fin du Moyen Âge)

Fonctions particulières

2016-2017 : mission d’enseignement, niveau L1 (préparation du projet professionnel) et L2 (histoire médiévale)

2015-2016 : mission d'enseignement en histoire médiévale, niveau L1 et L3

2010-2014 : Enseignement en histoire médiévale et histoire moderne à l’Université de Strasbourg (niveau M1 et M2, master mention MEEF – Parcours enseigner l’histoire et la géographie)

2008-2010 : Jury d’oral en histoire médiévale à l’Université de Haute-Alsace (niveau L1)

2007-2010 : Enseignement en histoire médiévale à l’Université de Strasbourg (niveau L1 et L2)

2002-2014 : Professeur dans l’enseignement secondaire (Capes externe d’histoire-géographie 2002, Agrégation externe d’histoire 2007), mise en disponibilité à partir d’octobre 2014

Bourse

2014-2017 : contrat doctoral de l’Université de Strasbourg

 

Champs de recherche

Histoire de l’écrit - histoire religieuse – XV-XVIe siècles – documents nécrologiques – vallée du Rhin supérieur. 

Thèse en cours

Titre :

Scripturalité et memoria au temps des réformes. Les documents nécrologiques du diocèse de Strasbourg (Milieu du XVe siècle – premier tiers du XVI e siècle).

Co-directeurs :

Benoît Tock (Université de Strasbourg)
Jürgen Dendorfer (Albert-Ludwigs-Universität Freiburg)

Résumé :

Les documents nécrologiques du diocèse de Strasbourg de la fin du Moyen Âge mettent en lumière les stratégies scripturaires nouvelles mises en œuvre pour assurer la commémoration liturgique des morts et pour garantir son financement au Bas Moyen Âge. Ainsi les documents nécrologiques se distinguent des autres écrits générés par la memoria par leurs caractéristiques matérielles et par l’usage qui en est fait. Ils sont d’autre part insérés dans un système documentaire incluant manuscrits liturgiques, inscriptions funéraires, documents juridiques, registres administratifs, etc. au sein duquel circulent les informations indispensables à la mémoire des morts. La matérialité des manuscrits, leur contenu textuel et leurs fonctions s’en trouvent fortement modifiées. Les documents nécrologiques ne sont donc plus des livres liturgiques, ils sont des outils, des ouvrages de référence pour la liturgie du souvenir, mais aussi pour l’administration des biens et donc pour la définition de la communauté. 

Travaux en cours

depuis novembre 2015 - : membre du groupe de travail VOCES (Vocabulaire pour l’Etude des scripturalités médiévales). 

Publications

L’obituaire de l’abbaye de Marmoutier, reflet du déclin d’une communauté bénédictine, dans Chantiers historiques en Alsace, 5 (2002), p. 9-18.

Scripturalité et memoria au temps des réformes. Les documents nécrologiques du diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Âge, Mittelalter am Oberrhein, 8 décembre 2016 : https://oberrhein.hypotheses.org/2003

Vivre à Strasbourg (XV-XVIe siècle), dossier réalisé dans le cadre dela Base Numérique du Patrimoine Alsacien sur le site du Centre Régional de Documentation Pédagogique (Canopé) d’Alsace ; édition, traduction et commentaire des sources écrites (publication en cours).

Communications (non publiées)

«Hiérarchiser une liste pratique à la fin du Moyen Âge. L’exemple des documents nécrologiques du diocèse de Strasbourg. », séminaire doctoral « Les Dynamiques Humaines Anciennes. Rencontre transversale des jeunes chercheurs (DyHA) », Université de Strasbourg, UMR 7044 Archimède, 4 mai 2015. 

« Ecrits nécrologiques et registres comptables dans le diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Age », colloque doctoral « L’Alsace et le Rhin supérieur au Moyen Age / Elsass und Oberrhein im Mittelalter », Université de Haute-Alsace, Mulhouse, 3 juin 2016. 

« Le renouvellement des obituaires dans le diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Age », Doctoriales médiévistes du Grand Est, Université de Lorraine, Nancy, 16 juin 2016.

«  Surface prévue, surface utilisée : gérer la page d’un « livre vivant ». L’exemple des obituaires paroissiaux du diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Age », IMS-Paris Symposium « Les mots/Words », IMS-Paris, Paris, 30 juin 2016.

« Materialität und Funktionen der spätmittelalterlichen Necrologien aus den Pfarreien der Diözese Straßburg im Fokus der Kodikologie », journées d’études « Materialität als Herausforderung. Der spätmittelalterliche Codex im Fokus der Historischen Grundwissenschaften », Heidelberg, 16 et 17 février 2017.

« Commémorer les morts dans les cimetières des Hospitaliers de Basse-Alsace à la fin du Moyen Âge : l’apport des documents nécrologiques », journées d’études « Vivre et Mourir au Moyen Âge. Septièmes journées internationales d’études médiévales des Jeunes Chercheurs Médiévistes de Genève et de la Conférence Universitaire de Suisse occidentale », Genève, 9 et 10 mars 2017. 

Organisation ou co-organisation de manifestations scientifiques

Depuis 2015 : co-organisatrice de l’atelier doctoral « Le doctorant face à ses pairs » au sein de l’EA 3400 ARCHE.

Ecrire/inscrire : écritures plurielles (Moyen Age-début du XIXe siècle) : journée d’études interdisciplinaires sur les différentes écritures visibles sur la page (Strasbourg, 9 juin 2017). Voir l’appel à communication : https://calenda.org/372036

Autres informations

Distinction

Prix pour doctorants 2016 de l’IMS-Paris pour la communication intitulée «  Surface prévue, surface utilisée : gérer la page d’un « livre vivant ». L’exemple des obituaires paroissiaux du diocèse de Strasbourg à la fin du Moyen Age ». 

Participation à la vie de l'université

Septembre 2016 - mars 2017 : organisatrice du concours Mon mémoire en 180 secondes (à destination des étudiants de master de la Faculté des Sciences Historiques)